Entretien et dépannage chaudières toutes marques Entretien et dépannage chaudières toutes marques

Actualites - Chauffagiste / Plombier

Pompe à chaleur : aérothermie ou géothermie ? Que choisir

La facture de chauffage est généralement l’une des plus élevées dans un foyer français. Pour générer des économies d’énergie tout en bénéficiant d’un confort thermique optimal, vous souhaitez opter pour l’installation d’une PAC mais ne savez pas laquelle choisir ? Cet article a vocation à vous aider à prendre une décision.

Aérothermie et géothermie : un point sur les technologies utilisées

Dans notre contexte, l’aérothermie désigne le fait d’utiliser l’air environnant comme ressource au chauffage d’un logement. La géothermie quant à elle est tout autant innovante et puise les calories nécessaires au chauffage dans le sol. Et oui : plus on s’enfonce dans le sol plus la température augmente ! Ces deux technologies fonctionnent donc selon un principe de transfert d’énergie thermique.

Envie d’en savoir plus ? Voici ce qu’il faut savoir.

● La pompe à chaleur aérothermique dispose d’un module extérieur chargé de pomper l’air environnant et d’en extraire les calories porteuses de chaleur (ce module peut également se trouver à l’intérieur selon superficie de l’habitation). Ces calories servent à réchauffer le liquide frigorigène contenu dans le circuit de la PAC. Celui-ci une fois réchauffé au moyen des calories et de l’action d’un compresseur passe de l’état liquide à l’état gazeux. La chaleur issue de ce gaz est ensuite transmise à l’habitation via des “ventilo-convecteurs” installés dans chaque pièce de l’habitation. Pour finir, le fluide frigorigène repasse à l’état liquide grâce à l’action d’un condenseur, avant que ne débute un autre cycle de chauffe.

Note : lorsque le module de captage des calories se situe en intérieur, c’est la VMC (ventilation mécanique contrôlée) qui se charge de capter l’air puis de le réchauffer avant transmission vers les bouches de chauffage.

● La pompe à chaleur géothermique fonctionne selon un principe différent. Des capteurs ou bien des sondes (selon modèle) sont enfouis dans le sol du terrain. Ceux-ci pompent plus ou moins profondément pour extraire les calories provenant du sol ou bien de l’eau des nappes phréatiques situées sous le terrain. La chaleur remonte ensuite vers le circuit de chauffage central au moyen d’une pompe de circulation. La pompe à chaleur géothermique quel que soit son type est reliée au système de chauffage central et permet également la production d’eau chaude sanitaire. En cela, cet équipement est particulièrement performant.

Les différents types de pompes à chaleur et leurs caractéristiques

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur utilisant les procédés d’aérothermie ou de géothermie. Ci-dessous, un point sur leurs caractéristiques.

Les différents types de pompes à chaleur et leurs caractéristiques
Pompe à chaleurA savoirPrix moyen constaté
PAC air / air (aérothermie) La PAC air / air est la plus simple d’installation et également la moins onéreuse des pompes à chaleur. Néanmoins, elle ne permet pas la production d’ECS. Entre 50 et 80 € TTC / m²
PAC air / eau (aérothermie) Ici, la chaleur est transférée jusqu’aux émetteurs de chauffage via le circuit central d’eau chaude du logement et non pas le fluide frigorigène. La PAC air / eau est compatible avec la production d’eau chaude sanitaire, en complément toutefois d’une chaudière. Entre 90 et 120 € TTC / m²
PAC sol / eau (géothermie) Cette PAC nécessite l’installation de capteurs horizontaux positionnés à intervalles réguliers sur le terrain. Ceux-ci sont enfouis peu profondément (0,6 à 1,20m) mais un travail de terrassement est nécessaire. Les calories remontent vers le circuit d’eau du chauffage central avant transmission aux émetteurs de chaleur ou plancher chauffant. Jusqu’à 150 € TTC / m² environ
PAC eau / eau (géothermie) Cette PAC est la plus chère. Des sondes verticales sont enfouies jusqu’à 100m de profondeur et destinées à pomper les calories de l’eau des nappes phréatiques. Un lourd chantier de forage est nécessaire. Les performances de cette PAC en revanche sont excellentes. Entre 165 et 175 € TTC / m²

Résumé : quel système de PAC vous convient le mieux ?

Muni(e) des informations ci-dessus, vous devriez pouvoir déterminer quel type de PAC convient le mieux aux besoins de votre habitation. Vous avez encore un doute à ce sujet ? Parcourez notre analyse comparative pour y voir plus clair.

● Installation d’une PAC

○ La PAC aérothermique est la plus facile à installer puisqu’elle ne nécessite pas de travaux de terrassement ou de forage. Aucune autorisation administrative n’est nécessaire.

○ La PAC géothermique quant à elle nécessite l’intervention de plusieurs spécialistes sur le chantier. Aussi, tout terrain n’est pas adapté à l’installation d’une PAC géothermique. Vous choisissez d’installer des capteurs horizontaux ? Alors, votre terrain doit idéalement avoir une superficie 1,5 fois supérieure à celle de l’habitation. Les sondes verticales sont quant à elles recommandées pour les terrains de taille réduite mais sont beaucoup plus difficiles à installer.

● Rendement et performances de la PAC

○ Le rendement des PAC aérothermiques est très bon (COP entre 2 et 4) mais il dépend avant tout des conditions climatiques extérieures. Sous des températures négatives, il devient difficile d’utiliser les calories de l’air. Un système d’appoint électrique prend alors le relais (sauf pour les modèles les plus performants fonctionnant à basse température). Les économies d’énergie sont alors moins importantes.

○ Les PAC géothermiques quant à elles ont un rendement constant sur l’année puisque la température du sous-sol n’évolue pas en fonction du climat. Leur COP est de 3 à 5. Vous avez donc l’assurance de diviser par 3 voire 4 votre facture énergétique sur l’année par rapport à un système de chauffage classique !

● Prix de la PAC

○ Si le prix constitue votre premier critère décisionnel, c’est vers une PAC aérothermique qu’il faudra vous tourner. Celle-ci est beaucoup moins onéreuse du fait de sa facilité d’installation. Pour être rentable, un système à géothermie doit quant à lui être installé dans une habitation de plus de 150 m².

A présent, vous détenez toutes les cartes en main pour choisir le mode de chauffage le plus adapté à votre habitation. Pour une PAC au meilleur rapport qualité-prix, pourquoi ne pas vous tourner vers une PAC aérothermique air / eau ? Celle-ci comblera la majorité de vos besoins en chauffage et ECS. C’est également une alternative intéressante si les modèles à géothermie vous semblent trop onéreux.

Aujourd’hui, notre réseau dispose de sociétés prêtes à répondre à vos demandes et certifiées :

Design : Machinacom | Intégration : Hors-lignes | Mentions légales