Entretien et dépannage chaudières toutes marques Entretien et dépannage chaudières toutes marques

Actualites - Chauffagiste / Plombier

Les bonnes pratiques pour entretenir son chauffage (Gaz, pompe à chaleur)

L’installation ou le remplacement d’un chauffage fait partie des chantiers de grande ampleur qu’il est possible de réaliser dans une habitation et ce type de travaux coûte cher ! Pour assurer la pérennité de vos équipements sur le long terme, un entretien régulier est nécessaire. Aussi, entretenir votre chauffage gaz ou vos pompes à chaleur est indispensable si vous souhaitez maintenir leurs performances et donc continuer de générer un maximum d’économies d’énergie. Ci-dessous, quelques conseils pour un entretien réussi.

Le chauffage au gaz

Le chauffage au gaz est le plus répandu dans les habitations françaises, d’où l’importance de savoir entretenir ses équipements !

L’entretien obligatoire de la chaudière gaz : chaque année !

Avant toute chose, précisons qu’une révision annuelle des chaudières à gaz est obligatoire si leur puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kW et ce, depuis 2009 (décret n°2009-649).

Pour réaliser cet entretien, vous pouvez faire appel chaque année au professionnel chauffagiste de votre choix ou bien souscrire à un contrat de maintenance annuel dès l’achat de vos équipements. Cette option est recommandée pour vous assurer une tranquillité d’esprit non négligeable. Il vous en coûtera entre 70 et 200 € en fonction du type de chaudière gaz que vous possédez et des modalités du contrat.

Entretien de la chaudière : n’oubliez pas le ramonage !

Lors de l’entretien annuel, vérifiez que le ramonage des conduits de fumée est compris : un conduit non ramoné s’encrasse et peut être à l’origine d’une intoxication au monoxyde de carbone, un gaz mortel !

Les bonnes pratiques d’entretien au quotidien

Outre l’entretien réalisable par un professionnel, vous pouvez également entretenir vous-même vos équipements au gaz, chaudière comme radiateurs ! Ce n’est pas indispensable, mais cela permettra d’éviter toute mauvaise surprise et de repérer sans attendre une installation défectueuse.

Pour ce faire, vous pouvez vous fier aux conseils inscrits sur votre attestation d’entretien (remise après chaque contrôle et valable 2 ans). Sinon, voici comment procéder :

● Vérifiez régulièrement la pression de la chaudière, qui garantit son bon fonctionnement. Celle-ci doit être comprise entre 1 et 2 bars et plus précisément entre 1 et 1,5 bars. Consultez le nanomètre de la chaudière : en cas d’augmentation ou de baisse répétée de la pression, faites appel à votre chauffagiste. La soupape de sécurité ou bien le vase d’expansion peuvent être défectueux.

● Nettoyez le brûleur et la veilleuse de votre chaudière.

● Procédez à la purge de vos radiateurs. L’entretien de ces derniers permet le bon fonctionnement de l’ensemble du système de chauffage : ne le négligez pas ! La purge des radiateurs est utile pour faire diminuer la pression de l’eau de la chaudière lorsqu’elle a trop augmenté par exemple ou simplement pour empêcher la création de bulles d’air dans le circuit.

○ Pour effectuer cette étape, éteignez la chaudière et attendez quelques minutes que les radiateurs refroidissent. Utilisez ensuite une clé à purge ou un tournevis pour dévisser la vis à purge. Vous devriez entendre un sifflement. Videz ensuite l’eau du radiateur dans un récipient puis revissez. Commencez par réaliser cette opération sur les radiateurs les plus proches de la chaudière.

● Dépoussiérez les radiateurs chaque semaine. Cela permet d’éviter une surconsommation et est plus esthétique.

Vous pouvez également vérifier mensuellement l’étanchéité des circuits de la chaudière (à l’oeil nu et au toucher) pour éviter les fuites. Celles-ci sont dangereuses et font aussi augmenter votre facture énergétique.

Quand entretenir son chauffage gaz ?

L’entretien de votre chaudière gaz se fait généralement à la fin de la période de chauffe au printemps. Si votre chaudière produit également de l’ECS, procédez lorsque vous le souhaitez au long de l’année.

Les pompes à chaleur (ou PAC)

Les pompes à chaleur revêtent d’excellentes performances énergétiques et sont donc de plus en plus répandues. Selon leur type (aérothermique, géothermique), l’entretien diffère finalement peu.

Pour une pompe à chaleur aérothermique, pensez à dépoussiérer et à laver régulièrement les bouches de soufflage présentes dans chaque pièce de l’habitation. Ce faisant, vous favorisez une qualité de l’air optimale. Faites de même pour la borne extérieure de la PAC afin de permettre le pompage de l’air et de maintenir les performances de votre appareil.

Vous pouvez également vérifier la pression du module hydraulique de votre équipement : la perte de pression est l’une des pannes les plus courantes sur les PAC ! Cela est souvent la conséquence d’une fuite provenant du système central ou d’une défaillance du vase d’expansion (trou dans la membrane, par exemple). Si le cas se présente, vérifiez l’étanchéité des raccordements puis faites appel à un spécialiste.

Enfin, pour entretenir de vous-même votre pompe à chaleur, il vous faudra procéder au changement du fluide caloporteur tous les 5 ans. Cette opération permet de maintenir une circulation fluide de la chaleur entre la PAC et les émetteurs de l’habitation. A tout moment, un remplissage complémentaire peut être effectué : assurez-vous cependant d’utiliser la même composition de fluide, sans quoi votre installation s’en verrait affectée. Faire appel à un professionnel pour ces étapes vous permettra d’avoir l’esprit tranquille.

Un entretien obligatoire, sous certaines conditions

Si votre PAC contient plus de 2 kg de fluide frigorigène, un entretien est nécessaire chaque année. Parmi les contrôles d’usage (contrôle des échangeurs, des circuits électriques, de la qualité du fluide...), il s’agira notamment de vérifier l’étanchéité des conduits de fluide frigorigène, pour éviter les fuites. Ce fluide sert à transporter les calories extraites de l’air ambiant, de l’eau ou de la terre vers le circuit de chauffage central. Pour un contrôle annuel de votre PAC, comptez entre 100 et 300 € environ. Pour finir, toutes les PAC réversibles de plus de 12 kW doivent elles aussi être contrôlées tous les 5 ans par un professionnel qualifié.

Vous l’aurez compris : un entretien annuel effectué par un professionnel constitue la meilleure option pour un entretien optimal de votre chauffage. Pour autant, il est bon de rester vigilant tout au long de l’année en procédant aux vérifications citées dans cet article.

Contactez un expert chauffagiste Chauffalia pour l’entretien de vos installations de chauffage

Aujourd’hui, notre réseau dispose de sociétés prêtes à répondre à vos demandes et certifiées :

Design : Machinacom | Intégration : Hors-lignes | Mentions légales