Entretien et dépannage chaudières toutes marques Entretien et dépannage chaudières toutes marques

Actualites - Chauffagiste / Plombier

Comment choisir son chauffage ? gaz, électrique, fioul, pompe à chaleur, solaire

Le choix d’un mode de chauffage peut rapidement s’avérer cornélien. Celui-ci doit s’effectuer en fonction des besoins de votre habitation, mais la dimension tarifaire ainsi que les performances du chauffage seront également des critères primordiaux. Comment choisir son chauffage ? Faites votre choix au moyen des conseils de nos experts.

Choisir un mode de chauffage : les critères à prendre en compte

Avant de faire le choix d’un nouveau mode de chauffage, vous devez peser les “pour” et les “contre”, notamment concernant les variables suivantes :

● Le coût d’acquisition du mode de chauffage. A titre d’exemple, l’installation d’une chaudière gaz sera 30% moins cher que celle d’une pompe à chaleur géothermique à capteurs horizontaux. Quel budget pouvez-vous dégager ?

● Le coût de l’énergie choisie (donc le coût moyen annuel d’utilisation). En termes de prix du kWh, l’électricité est de loin la plus onéreuse du marché, suivie du gaz naturel, du fioul puis du bois. Les équipements utilisant des énergies renouvelables telles que le solaire, l’aérothermie ou la géothermie vous permettent quant à eux de réaliser des économies allant jusqu’à 75% sur votre facture énergétique annuelle.

● Les aides financières à l’installation de votre chauffage : prime énergie, aides de l’Anah, éco-prêt à taux zéro… ? Celles-ci peuvent vous permettre de réduire de près de moitié votre investissement de départ et donc de vous orienter vers un équipement plus performant.

D’autres critères de choix sont également à prendre en compte selon votre sensibilité : impact sur l’environnement, performances du chauffage ou encore coût de l’entretien annuel par exemple. Faisons le point sur les modes de chauffage les plus répandus pour que vous y voyez plus clair.

Chauffage électrique : le chouchou des ménages ?

Le chauffage électrique est le second le plus utilisé en France à l’heure actuelle (31% des logements individuels). Vous disposerez donc un très large choix d’équipements sur le marché, peu importe votre budget. Aussi, le chauffage électrique s’installe très facilement en construction comme en rénovation dans tous types de logements, et ne nécessite que très peu d’entretien.

Malheureusement, l’énergie électrique est la plus chère du marché (environ 0,152€ / kWh en 2019) et son empreinte écologique est très importante. Il n’est donc pas à privilégier si vous souhaitez maîtriser votre impact environnemental. Enfin, selon les émetteurs sélectionnés, le confort thermique des équipements électrique est généralement un peu moins élevé que pour un chauffage au gaz, par exemple.

Le chauffage au fioul : la fausse bonne idée

Le chauffage au fioul quant à lui, est très peu répandu à l’heure actuelle et son utilisation tend toujours à diminuer. Des aides financières peuvent même vous être attribuées en cas de dépose d’une cuve de fioul ! Le principal point noir de ce mode de chauffage est son impact négatif sur l’environnement. Aussi, le coût d’usage des équipements au fioul est assez élevé (prix au kWh tournant autour de 0,101 €) et très volatile, malgré l’obtention d’un confort thermique appréciable.

Finalement, si vous souhaitez à tout prix vous orienter vers un mode de chauffage au fioul, nous vous conseillons de faire le choix d’un modèle des plus performants, à condensation par exemple.

Le chauffage gaz

Le chauffage au gaz équipe aujourd’hui plus de 35% des foyers français. Plus économique que l’électricité, le gaz permet également l’atteinte d’une qualité de chauffe optimale. L’entretien d’un chauffage au gaz quant à lui, est peu contraignant (dépoussiérage, vérifications usuelles de la pression…). Le grand avantage du chauffage au gaz, c’est qu’il vous permet généralement de bénéficier d’aides financières lors de son installation, notamment en cas de chaudière à condensation par exemple. Notons ainsi que ce mode de chauffage revêt un grand nombre d’avantages, même si son impact écologique reste encore élevé. Il s’agit d’une énergie fossile, après tout.

En termes de chauffage au gaz, l’un des équipements les plus performants à l’heure actuelle est la chaudière à condensation avec système de régulation. Mais vous pouvez bénéficier d’un chauffage encore plus performant et respectueux de l’environnement en couplant votre chaudière gaz avec les énergies renouvelables, par exemple !

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur sont de plus en plus répandues dans les habitations. La raison ? Un coefficient de performance thermique particulièrement élevé (entre 3 et 5 en général) et surtout, un impact environnemental quasi nul. Cela implique de votre côté la réalisation d’économies d’énergie non négligeables sur le long terme. Les PAC quel que soit leur type sont également éligibles aux aides financières telles que la prime énergie. Une aubaine, puisque l’investissement de départ d’une pompe à chaleur s’échelonne généralement entre 50 et 175 € / m².

Du côté des équipements, plusieurs choix s’offrent à vous : PAC air / air ou air / eau fonctionnant grâce à l’aérothermie, PAC sol / eau ou encore PAC eau / eau (géothermie). Les PAC géothermiques sont les plus efficaces en cela qu’elles pompent les calories dans l’eau souterraine ou la terre : leur performance ne dépend donc pas de conditions extérieures comme pour les modèles aérothermiques. Mais elles sont également plus chères d’environ 30% en moyenne.

Le chauffage solaire : quel rapport qualité-prix ?

Le chauffage solaire est déjà bien ancré dans les mentalités françaises, puisqu’on constate un nombre grandissant d’habitations équipées de panneaux solaires, notamment. Ceux-ci captent l’énergie solaire qui sert à réchauffer le fluide caloporteur qu’ils contiennent, puis la transforment en électricité avant que cette dernière soit injectée dans l’habitation. Mais le solaire peut également conduire à la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire ! Selon vos besoins, vous pouvez vous tourner vers l’installation d’un système solaire combiné ou simplement d’un chauffe-eau solaire.

Notez que dans tous les cas, le chauffage solaire est généralement assez onéreux. Il est également nécessaire d’installer un chauffage d’appoint lorsque le taux d’ensoleillement n’est pas suffisant, par exemple (il en va de même pour les PAC aérothermiques). En général, installer un chauffage solaire vous permettra tout de même de combler entre 30 et 60% des besoins en chaleur de votre habitation.

Cet article a dressé une vue d’ensemble des différents modes de chauffage disponibles sur le marché.
Demandez conseil à un spécialiste Chauffalia pour choisir celui qui correspond au mieux à vos besoins !

Aujourd’hui, notre réseau dispose de sociétés prêtes à répondre à vos demandes et certifiées :

Design : Machinacom | Intégration : Hors-lignes | Mentions légales