Entretien et dépannage chaudières toutes marques Entretien et dépannage chaudières toutes marques

Actualites - Chauffagiste / Plombier

Aides à la rénovation énergétique de l’État : des nouveautés en 2020 ?

Maîtriser l’impact énergétique du secteur résidentiel, c’est l’un des enjeux phares du gouvernement et notamment du Ministère de la transition écologique et solidaire.
De ce fait depuis quelques années, il vous est possible de bénéficier d’aides parfois significatives pour vos travaux de rénovation énergétique ou pour votre construction écologique.
Quelles sont ces aides et comment ont-elles possiblement évoluées en 2020 ? Nos experts vous répondent.

De quelles aides financières pouvez-vous bénéficier en 2020 et sous quelles conditions ?

En matière de rénovation énergétique, il est possible financer tout ou une partie de vos travaux grâce aux différentes aides gouvernementales. Voici celles toujours actives cette année : il serait dommage de ne pas en profiter !

L’éco-prêt à taux zéro, encore actif en 2020

Bonne nouvelle ! L’éco-prêt à taux zéro est prorogé jusqu’au 31 décembre 2021 ! Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt traditionnel à cela près que vous ne remboursez que la somme empruntée, sans aucun intérêt. 7 catégories de travaux sont concernées par cette aide financière dans le domaine de l’isolation, du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire. Quant au montant de cet éco-PTZ, il s’élève en pratique jusqu’à 30 000 €, en cas de réalisation de 3 travaux minimum sur les 7 catégories éligibles. Le remboursement s’effectue généralement sous 15 ans maximum.

Notez qu’un second éco-prêt peut également être souscrit en cumul au premier sous 5 ans pour une somme totale maximum de 30 000 €. Il s’agit-là d’une aide significative pour vos travaux ! Vous pouvez désormais rénover l’esprit serein et de ce fait, améliorer significativement votre confort thermique et vos factures d’énergie, même si vous disposez de revenus modestes.

La prime énergie CEE

Le dispositif des CEE est également prorogé sur la prochaine année (a minima). Celui-ci vous donne droit à une prime dont le montant varie en fonction de la performance énergétique de l’installation que vous effectuez. Cette prime, versée par les différents fournisseurs d’énergie français, concerne tous les foyers français sans conditions de ressources ! Il est possible d’en faire la demande sur internet en comparant les offres. Selon fournisseurs ou revendeurs d’énergie, certaines primes peuvent être versées sous forme de virement bancaire, de chèque ou encore de bons d’achats à valoir en magasin.

La prime Coup de Pouce bonifiée pour les revenus les plus modestes

En matière de prime C2E, les revenus les plus modestes peuvent bénéficier quasiment la totalité de leurs travaux du fait d’une prime énergie bonifiée ! Les ménages concernés doivent répondre aux plafonds de ressources fixés par l’anah. De quelle catégorie faites-vous partie ? Renseignez-vous dès maintenant. Pour information, les revenus “très modestes” doivent toucher moins de 14 879 € pour une personne en province et 20 593 € pour une personne en Ile-de-France.

Enfin, notons que la TVA à 5,5% est également toujours applicable cette année et est calculée sur le montant total hors taxe de vos travaux. Ceux-ci doivent avoir été réalisés par un professionnel RGE sur un logement de plus de 2 ans, tout comme pour la prime CEE.

Ma Prime Rénov’, le nouveau dispositif malin du gouvernement en 2020

2020 marque avant tout autre chose la suppression du Crédit d’Impôt pour la transition écologique (CITE) tel qu’on le connaît. Fort heureusement, celui-ci n’est pas simplement jeté à la poubelle (il sera définitivement supprimé en 2021) mais a fait l’objet d’un “relooking”. Depuis le 2 janvier, on le retrouve désormais sous forme de prime forfaitaire, “Ma prime Rénov’”. En fait, cette nouvelle aide du gouvernement regroupe non seulement le CITE mais également quelques aides de l’Anah (Agence Nationale pour l’Habitat), dans le cadre de son programme “Habiter Mieux Agilité”.

L’avantage de cette prime, c’est que son montant est déterminé en fonction de vos revenus mais que cela a vocation à évoluer dès janvier 2021. La prochaine année verra en effet l’élargissement de la prime à tous les propriétaires de leur logement en France métropolitaine et Outre-mer. Aussi cette année, seuls 20% de la population seront exempts de prime, ceux dont le revenu fiscal de référence dépasse les 96 240 €.

Quelles conditions d’éligibilité pour cette nouvelle prime ?

Celles-ci sont presque équivalentes à celles de la prime CEE. Il s’agit de faire appel à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement pour les travaux et d’effectuer une rénovation portant sur l’un des travaux éligibles établis par le Gouvernement. Ceux-ci sont heureusement nombreux : installation d’un poêle à bois (Flamme Verte 7), d’une chaudière à micro cogénération au gaz, isolation des murs par l’extérieur, de votre toiture-terrasse ou encore dépose d’une cuve de fioul. Consultez la liste des travaux éligibles sur le nouveau site dédié du gouvernement : maprimerenov.gouv.fr.
Via ce site, vous pouvez également demander à être conseillé par un expert pour comprendre si vous entrez dans le spectre d’éligibilité et sous quelles conditions vous pourriez percevoir Ma Prime Rénov’ ou bien les autres aides du gouvernement.

Quel est le montant de cette prime ?

Ma Prime Rénov’ est forfaitaire, c’est-à-dire qu’un montant spécifique est défini en fonction de vos revenus et des travaux réalisés. Par exemple, les foyers “très modestes” toucheront jusqu’à 8 000 € pour l’installation d’un système solaire combiné dans leur maison individuelle (contre 3 000 € “seulement” pour les revenus médians), ou encore 1 200 € pour la dépose d’une cuve à fioul (400 € pour les foyers aux revenus moyens).

Enfin, soulignons un point essentiel : Ma prime Rénov’ est compatible avec d’autres subventions à l’initiative du gouvernement, comme la prime CEE, par exemple. Contrairement à cette dernière toutefois, c’est bel et bien le gouvernement et l’anah qui versent cette prime, sous forme de virement bancaire, au plus tard 4 mois après achèvement des travaux. Les premières primes seront donc vraisemblablement versées en avril 2020, 4 mois après le début de cette nouvelle année.

Vous l’aurez compris : les gestes financiers du gouvernement en matière de rénovation énergétique ou de construction sont nombreux et les dispositifs évoluent et se relaient. Pour être sûr(e) de pouvoir en bénéficier sous les meilleurs auspices, renseignez-vous dès à présent !

Aujourd’hui, notre réseau dispose de sociétés prêtes à répondre à vos demandes et certifiées :

Design : Machinacom | Intégration : Hors-lignes | Mentions légales